• MyDVV

Décès

Vos proches protégés en cas de décès

Assurance temporaire décès

Sur mesure : l’assurance temporaire décès s’adapte totalement à votre situation personnelle

Libre choix du capital et du bénéficiaire

Possibilité d’un avantage fiscal

Qu’est-ce qu’une assurance temporaire décès ?

Avec une assurance temporaire décès, vous vous assurez que vos proches peuvent maintenir leur niveau de vie actuel en cas de décès imprévu. Si vous veniez à décéder dans la période déterminée, vos proches reçoivent le montant choisi. De cette façon, vous évitez les éventuels soucis financiers lorsque ce revenu est perdu.

Le capital versé permet d’éviter des soucis financiers. La plupart des frais (fixes) continuent également après votre décès. Pensez à, par exemple, les frais de garde d'enfants, les frais d'études, le loyer, les factures d'électricité et d’Internet, l'aide ménagère et les vacances.

Dans quels cas une assurance temporaire décès est-elle intéressante ?
L’assurance temporaire décès est intéressante dans bien des situations. Voici quelques questions que vous pouvez vous posez pour savoir si l’assurance temporaire décès est intéressante pour vous :

  • Ma famille peut-elle maintenir son niveau de vie actuel après mon décès ?
  • L'avenir de mes enfants sera-t-il assuré quand je serai parti ?
  • Mon (ex-)partenaire peut-il payer seul les frais d'études de mes enfants?
  • Mon partenaire peut-il payer les frais fixes, comme le loyer ou l’électricité, si mon revenu cesse?
  • Mes proches peuvent-ils payer les droits de succession sur mon patrimoine ?

Si vous veniez à décéder prématurément, les conséquences financières pourraient être importantes pour vos proches. Une assurance temporaire décès offre alors une protection supplémentaire.

Découvrez l’assurance temporaire décès

Choisissez vous-même la période et le montant

Avec cette assurance temporaire décès, vous êtes assuré pendant une période spécifique pour le montant de votre choix. De plus, si vous êtes jeune, votre prime est moins élevée.

Assuré dès le 1er jour de paiement de la prime

En cas de décès juste après le paiement de la première prime, les bénéficiaires reçoivent quand même la totalité du capital. Quel soulagement !

Compensez ainsi les droits de succession

En Belgique, les droits de succession doivent dans la plupart des cas être payés dans les 6 mois suivant le décès. Vos proches ont-ils ce montant à leur disposition ? Avec le capital versé, vos proches peuvent rapidement payer les droits de succession. 

Encore plus de sécurité

Pour couvrir également le décès suite à un accident ou l’invalidité, vous pouvez choisir des garanties complémentaires.

Limitations et exclusions

  • Vous profitez d’un avantage fiscal moyennant le respect des conditions légales. Le traitement fiscal dépend de votre situation individuelle et peut, dans le futur, être sujet à des modifications. Tenez compte du fait que quand vous bénéficiez d’un avantage fiscal sur une prime, les prestations sont imposables
  • Ne sont entre autres pas couverts le décès suite à une intoxication alcoolique, un accident de deltaplane, de vol à voile, de parachute ou de montgolfière.
  • En cas de paiement mensuel, trimestriel ou semestriel de la prime, des frais de fractionnement pour la garantie principale et les garanties complémentaires de  respectivement 4 %, 3 % et 2 % sont appliqués. Aucun frais de fractionnement n’est appliqué en cas de paiement annuel ou de paiement d’une prime unique.

Bon à savoir :

  • L’assurance temporaire décès est une assurance décès de la branche 21 avec un capital fixe et maximum 15 % de frais d’entrée, conclue pour une durée indéterminée avec une durée minimale de 10 ans dans le cas de l’épargne-pension. Pour plus d’informations sur les limites et exclusions de ce produit, les frais et taxes, consultez les conditions générales de cette police d’assurance et la fiche d’information ou passez chez un conseiller DVV. Il est important de prendre connaissance de ces documents avant de signer un contrat. Les conditions particulières et générales priment sur les brochures commerciales. Le contrat d’assurance est soumis au droit belge.
  • La garantie complémentaire décès contre le risque d’accident est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). Elle prévoit le versement d’un capital fixe (1 ou 2 fois le capital décès de la garantie principale) en cas de décès par accident ou d’invalidité permanente et totale. Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances d’accidents, par exemple les accidents en lien direct avec des événements de guerre civile, d'insurrection, d'émeute ou de grève. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’accident.
  • La garantie complémentaire contre le risque d’invalidité – exonération de prime est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). Elle prévoit le remboursement des primes de la garantie principale et des garanties complémentaires souscrites en cas d’invalidité temporaire, et l’exonération des primes de la garantie principale et des garanties complémentaires souscrites en cas d’invalidité permanente. L’invalidité peut être économique ou physiologique et totale ou partielle. Les prestations sont proportionnelles au degré et à la durée de l’invalidité. Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances, comme l’invalidité suite à une maladie après 60 ans. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité.
  • La garantie complémentaire contre le risque d’invalidité – revenu garanti est souscrite pour une durée déterminée (maximum jusqu’aux 65 ans de l’assuré). Elle prévoit le versement d’une rente en cas d’invalidité temporaire ou permanente. L’invalidité peut être économique ou physiologique et totale ou partielle. Les prestations sont proportionnelles au degré et à la durée de l’invalidité. Cette assurance ne couvre pas certaines circonstances (par exemple l’invalidité suite à une maladie après 60 ans) et ne peut être souscrite que si l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité – exonération de prime est souscrite. L’âge de l’assuré à la souscription du contrat est limité à 50 ans. Lisez les conditions générales de l’assurance complémentaire contre le risque d’invalidité.

Ceci devrait aussi vous intéresser

La newsletter de DVV

Votre adresse e-mail sera utilisée uniquement dans le cadre des newsletters de DVV assurances.

Une question ?
Besoin d'aide ?

Il y a toujours un conseiller DVV près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux.

Choisissez un conseiller