• MyDVV

Auto

30 km/heure en ville : quel impact ?

Pourquoi une zone 30 ?

Mis à part quelques exceptions, Bruxelles est passée partout en zone 30 le 1er janvier 2021. Mais la capitale n’est pas la seule à avoir fait ce choix. La vitesse est aussi limitée dans d’autres villes, comme Tournai, Charleroi ou Louvain. La « Ville 30 » ne fait toutefois pas l’unanimité... Pour les uns, cette mesure est contraignante, tandis que d’autres la voient d’un bon œil. Mais finalement, pourquoi ce passage en zone 30 ?

1. Sécurité routière

Le passage à 30 km/h permet de réduire la gravité des accidents et donc de sauver des vies. À 30 km/h, les conducteurs

  • sont en mesure de mieux anticiper
  • ont un meilleur champ de vision
  • disposent de plus de temps pour réagir devant un obstacle
  • ont une distance de freinage réduite

Selon Bruxelles Mobilité, le risque de décès pour un piéton percuté par une voiture est cinq fois plus élevé à 50 km/h qu’à 30 km/h. Quant aux conducteurs et passagers d’un véhicule, le risque de blessures graves ou de décès est de 15 % à 30 km/h, contre 45 % à 50 km/h.

2. Moins de nuisances sonores

En passant de 50 à 30 km/h en ville, les nuisances sonores dues au trafic routier diminuent de moitié. Elles ne sont plus que de 2,5 à 3,9 dB(A), en fonction du type de revêtement au sol. La qualité de vie est donc meilleure en ville. 

3. Réduction des émissions de CO2

Il s’agit probablement de l’un des points les plus controversés. Certains prétendent qu’une zone 30 permet de réduire la pollution, tandis que d’autres affirment le contraire. Rouler à 30 km/h sur les grands axes peut en effet être plus polluant, mais la limitation de vitesse concerne principalement des axes où la circulation est fréquemment interrompue (par des passages piétons, des priorités de droite et des feux de circulation). La vitesse y est donc saccadée. On pollue moins en restant à 30 km/h qu’en changeant sans cesse de vitesse.

4. Encourager la mobilité alternative

En limitant la vitesse à 30 km/h en ville, le gouvernement bruxellois souhaite encourager les Bruxellois à opter pour des moyens de transport alternatifs, comme les transports en commun et la mobilité douce. Le but ultime ? Réduire le trafic automobile en ville.

DVV est là pour vous

Vous n’êtes pas à l’abri d’un accident, même à 30 km/h. Heureusement, vous pouvez compter sur votre assurance auto Mobility de DVV, sur votre assurance Accidents corporels dans la circulation (également en tant que piéton) et, évidemment, sur l’aide de votre conseiller DVV. N’hésitez pas à le contacter pour toute question.

Bon à savoir

L’assurance Responsabilité civile auto est légalement obligatoire.

L’assurance auto Mobility et l’assurance Accidents dans la circulation sont conclues pour une durée d’un an et reconduite tacitement par périodes successives d’un an. Les conditions particulières et générales priment sur les brochures commerciales. Le contrat d’assurance est soumis au droit belge. Passez chez un conseiller DVV ou consultez les documents suivants :

Assurance auto Mobility

Assurance Accidents corporels dans la circulation

Il est nécessaire de prendre connaissance de ces documents avant la souscription du contrat.

L'assurance auto Mobility et l’assurance Accidents corporels dans la circulation sont des produits d'assurances de DVV, une marque et un nom commercial de Belins SA, Place Charles Rogier 11, 1210 Bruxelles - RPM Bruxelles TVA BE 0405.764.064, IBAN BE70 0689 0667 8225, BIC GKCCBEBB - entreprise d'assurance agréée sous le numéro 0037.

Publié le 02/02/2021

Ceci pourrait aussi vous intéresser

La newsletter de DVV

Votre adresse e-mail sera utilisée uniquement dans le cadre des newsletters de DVV assurances.

Une question ?
Besoin d'aide ?

Il y a toujours un conseiller DVV près de chez vous, dans l'un de nos 316 bureaux.

Choisissez un conseiller