• Contact
  • Qui sommes-nous ?
  • Plaintes
  • Jobs
  • MyDVV

Responsabilité

Cyberattaques : comment protéger votre activité ?

Plan d’action contre la cybercriminalité pour les PME

Les cyberattaques sont en passe de devenir un véritable fléau, tant pour les entreprises que pour les individus. Rien qu’en 2021, environ 1000 entreprises belges ont été ciblées. En une seule année, il y a eu trois fois plus d’attaques contre les particuliers qu’avant la crise sanitaire. L’accélération de la digitalisation et du télétravail n’y est pas étrangère. De même que la facilité croissante à créer un site e-commerce. Aujourd’hui, le risque est d’autant plus grand en raison des tensions liées au contexte géopolitique. Bien qu’il n’y ait actuellement aucune indication concrète de cybermenace contre notre pays, le passé nous apprend que des cyberattaques antérieures pourraient avoir des conséquences jusque chez nous. Les cybercriminels usent de moyens purement techniques (le phishing à lui seul a triplé l’année dernière) ou transposent simplement des techniques plus traditionnelles dans l’univers digital (ex. escroqueries par internet). Découvrez pourquoi les PME n’échappent pas à ces attaques et ce que vous pouvez faire pour vous protéger.

Les PME, une cible de choix

Vous vous demandez pourquoi un cybercriminel s’attaquerait à votre PME ? La plupart des attaques ne ciblent pas une entreprise en particulier. Il s’agit généralement de vagues d’attaques. Toute entreprise peut être touchée, peu importe sa taille.

Or, certaines PME éprouvent des difficultés à se protéger. Bien souvent, elles ne disposent pas des compétences nécessaires en interne et ne savent pas comment s’y prendre. Sans oublier le coût du matériel informatique, de l’installation et de la maintenance qui peut constituer un obstacle. C’est pourquoi DVV vous aide à établir un plan d’action pour la cybersécurité. Il peut d’ailleurs faire partie intégrante de votre plan de prévention.

Votre plan d’action pour la cybersécurité en 3 étapes

1. Dressez un inventaire

Commencez par établir un inventaire complet de votre parc  informatique. Vous identifierez ainsi les éléments critiques pour la survie de votre activité (bases de données, logiciels…) et serez en mesure de poser des priorités. Pensez également à inclure les accès dans votre inventaire et à les tenir à jour. Pratique, par exemple, pour vérifier que les identifiants d’un ancien collaborateur sont bien désactivés ! En cas d’attaque, l’inventaire aidera les professionnels qui interviendront. Il vous permettra aussi de clarifier vos obligations GDPR en cas de fuite de données.

2. Évaluez votre niveau de protection actuel

Disposez-vous d’un système de back-up ? Fonctionne-t-il correctement ? L’avez-vous déjà testé ? Les mises à jour sont-elles automatiques ? Avez-vous installé un antivirus et un pare-feu ? Avez-vous opté pour une version payante de ces logiciels pour bénéficier de fonctionnalités étendues ? Votre personnel est-il sensibilisé et formé pour éviter le phishing ? Autant de questions à vous poser pour connaître votre niveau de sécurité...

Le CERT (Computer Emergency Response Team) propose plusieurs outils très simples pour vous aider à établir un diagnostic de votre sécurité. Il existe peut-être des mesures simples et rapides à mettre en place pour améliorer votre protection.

3. Faites-vous aider par un professionnel en cybersécurité

Un professionnel informatique n’est pas forcément un professionnel en cybersécurité, et inversement. Orientez-vous vers un prestataire spécialisé. Munissez-vous de votre inventaire pour discuter avec lui des meilleures solutions pour votre activité.

Réfléchissez également à vos besoins : vous faut-il une aide ponctuelle ou régulière ? Avez-vous déjà mis certaines mesures en place ou commencez-vous de zéro ? Vous pouvez recruter un spécialiste en interne ou faire appel à un prestataire de services externe pour des missions précises. Pensez également à vérifier si le professionnel choisi intervient en urgence en cas de cyberattaque. Sachez par ailleurs qu’il existe des solutions tout-en-un pour les PME. Elles comprennent souvent une assistance téléphonique en cas de problème. 

Assistance 3-en-1 en cas de cyberattaque

Gardez à l’esprit que même en vous protégeant correctement, la sécurité à 100 % n’existe pas. C’est pourquoi DVV a créé Digi Cover. Digi Cover vous offre une assistance 3-en-1 en cas d’attaque :

  • Aide technique pour réparer les systèmes.
  • Assistance juridique pour régler les problèmes liés au GDPR (notamment l’obligation de prévenir les autorités d’une fuite de données).
  • Expert en communication pour éviter que l’attaque ne porte trop atteinte à votre réputation.

DVV est là pour vous

Vous vous posez des questions sur la protection de votre activité ? Vous aimeriez en savoir plus sur l’assurance Digi Cover ? N’hésitez pas à contacter votre conseiller DVV. Il vous aidera volontiers.

Publié le 16/03/2022

Ceci pourrait aussi vous intéresser

La newsletter de DVV

Votre adresse e-mail sera utilisée uniquement dans le cadre des newsletters de DVV assurances.

Une question ?
Besoin d'aide ?

Il y a toujours un conseiller DVV près de chez vous. Plus de 1.000 conseillers vous attendent dans plus de 350 agences.

Choisissez un conseiller